Bataille de Cottonwood

Bataille de Cottonwood

Informations générales
Date
Lieu près de Cottonwood, Idaho (États-Unis)
Issue Victoire des Nez-Percés
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisNez-Percés
Commandants
Capitaine David Perry
Capitaine Stephen G. Whipple
Chef Joseph
Ollokot
White Bird
Pertes
11 soldats tués
5 civils volontaires tués
1 tué

Guerre des Nez-Percés

Batailles

Guerre des Nez-Percés :

Coordonnées 46° 01′ 36″ nord, 116° 19′ 39″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Idaho

(Voir situation sur carte : Idaho)
Bataille de Cottonwood

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille de Cottonwood

La bataille de Cottonwood est une série d'affrontements qui eurent lieu du au durant la guerre des Nez-Percés entre plusieurs groupes de Nez-Percés et des soldats et volontaires américains.

Contexte

Carte topographique indiquant les rivières et les positions des belligérants.
Carte décrivant les premiers engagements de la guerre des Nez-Percés.

Après leur victoire à White Bird Canyon le , les Nez-Percés hostiles aux Américains traversent la rivière Salmon pour échapper aux troupes du général Oliver Otis Howard lancées à leur poursuite. Même accompagnés de personnes âgées, de femmes et d'enfants et encombrés de leurs tipis et de tout leur matériel, les Nez-Percés traversent les cours d'eau avec une relative facilité, ce qui n'est pas le cas des Américains pour qui les rivières constituent de sérieux obstacles[1]. Le , les Américains tentent à leur tour de traverser mais cela leur prend trois jours pour accomplir la manœuvre[2].

Dans le même temps, Howard a donné l'ordre au capitaine Stephen G. Whipple de capturer le chef amérindien Looking Glass installé avec son groupe au bord de la Clearwater sur la base de rumeurs indiquant qu'il constituerait une menace, bien que ce dernier a depuis le début refusé de participer au conflit[3]. Le , Whipple attaque le camp de Looking Glass mais échoue à capturer le chef amérindien[4]. Furieux de la façon dont lui et son groupe ont été traités par les Américains, Looking Glass décide de se joindre aux autres Nez-Percés hostiles, compliquant la tâche de l'armée américaine[4].

De l'autre côté de la rivière Salmon, Howard réalise qu'il a perdu le contact avec les Amérindiens et qu'il doit désormais suivre leurs traces et deviner leurs intentions[5]. Il pense qu'ils se sont séparés en deux groupes, l'un se dirigeant vers le sud et la vallée de la Wallowa et l'autre vers l'ouest et la rivière Snake mais en réalité, les Nez-Percés ont décidé de retraverser la rivière Salmon plus au nord, à Craig's Ferry, afin de mettre un obstacle entre eux et les Américains[2]. Conscient de cette possibilité, Howard a envoyé un courrier au capitaine Whipple lui demandant de ramener ses troupes à Cottonwood House afin d'y établir une position défensive et d'intercepter les Nez-Percés s'ils venaient à passer par là[4].

Située au bord de la route reliant Lewiston à Mount Idaho, Cottonwood House, également appelée Norton's Ranch, est une structure qui fait à la fois office de ranch et d'auberge que la famille Norton a abandonnée après les premiers incidents avec les Nez-Percés survenus le , lorsque trois jeunes Amérindiens ont tué quatre Blancs et en ont blessé un autre le long de la rivière Salmon[6]. Dans la soirée du , le propriétaire du ranch Benjamin B. Norton, sa famille et ses hôtes ont tenté de gagner Grangeville afin de s'y mettre à l'abri mais à une dizaine de kilomètres de Cottonwood, le convoi a été attaqué par un groupe de guerriers nez-percés et cinq personnes dont Benjamin B. Norton ont été tuées[7].

De retour à Mount Idaho le soir du , Whipple prend connaissance des instructions de Howard et part pour Cottonwood le lendemain matin, avec ses deux compagnies de cavalerie et deux mitrailleuses Gatling[8]. Les Nez-Percés quant à eux, ayant appris l'attaque du campement de Looking Glass, se dirigent désormais vers l'est et cherchent à rejoindre le groupe de Looking Glass près de la Clearwater[9]. Pour cela, ils doivent traverser la Camas Prairie et passer à proximité de Cottonwood House[9].

Bataille

Anéantissement du détachement de Rains

Portrait noir et blanc d'un jeune homme en habit militaire.
Le second lieutenant Sevier M. Rains en 1876.

Le matin du , le capitaine Whipple envoie deux éclaireurs civils, William Foster et Charles Blewett, en direction de Craig's Ferry afin d'y chercher des signes de la présence des Amérindiens[10]. À une quinzaine de kilomètres de Cottonwood, ils tombent sur des éclaireurs nez-percés et échangent quelques coups de feu avant de repartir en hâte pour donner l'alerte[11]. Durant leur retraite, Blewett se retrouve désarçonné et se réfugie dans des broussailles tandis que Foster, trop loin pour lui porter secours, poursuit à bride abattue vers Cottonwood pour chercher de l'aide[10].

Après que Foster l'a informé de la situation, Whipple donne l'ordre à ses hommes de se mettre en selle pour tenter de retrouver Blewett et lui porter assistance[11]. Il demande au second lieutenant Sevier McClellan Rains de former un groupe d'avant-garde et de partir reconnaître la position des Nez-Percés, le mettant en garde de « ne pas précéder le commandement de trop loin, de rester en terrain élevé, et de venir rendre compte au premier signe des Indiens[10],[N 1]. » Le groupe de Rains, composé de dix volontaires — cinq de la compagnie E et cinq de la compagnie L — et accompagné par Foster, se met en route à 18 heures[12] suivi cinq minutes plus tard par le reste du commandement — environ 70 hommes — conduit par Whipple[10],[13].

Dans le même temps, les guerriers nez-percés se sont rapprochés des positions américaines et se préparent au combat[14]. Alors qu'ils avancent vers Cottonwood, ils aperçoivent le détachement de Rains et décident de lui donner la chasse[15]. À la vue des Amérindiens, les hommes de Rains tentent de fuir mais six d'entre eux sont tués rapidement[16]. Les six hommes restant galopent vers une colline où ils mettent pied à terre et s'abritent derrière des rochers[16]. Non loin de là se trouve Tipyahlanah Kapskaps, un guetteur nez-percé surveillant la route afin d'intercepter d'éventuels courriers[17]. Agissant comme un leurre, il se montre aux soldats afin de focaliser les tirs sur lui, tandis que les autres guerriers nez-percés, hors de la vue des Américains, contournent la colline et mettent pied à terre[17]. Pendant que plusieurs hommes gardent les chevaux, les autres rampent en direction des soldats et finissent par tous les tuer[17].

Attaque de Cottonwood House

Attaque du groupe de Randall

Notes et références

Notes

  1. (en) « I particularly cautioned Lt. Rains not to precede the command too far, to keep on high ground, and to report at the first sign of the Indians. »

Références

  1. Forczyk 2011, p. 25.
  2. a et b Forczyk 2011, p. 43.
  3. Greene 2000, p. 50-51.
  4. a b et c Forczyk 2011, p. 44.
  5. Greene 2000, p. 49.
  6. McDermott 2003, p. 5-10.
  7. McDermott 2003, p. 27-32.
  8. Greene 2000, p. 58.
  9. a et b West 2009, p. 143.
  10. a b c et d Brown 1967, p. 174.
  11. a et b Greene 2000, p. 60.
  12. Greene 2000, p. 62.
  13. Greene 2000, p. 63.
  14. McWhorter 2001, p. 282-283.
  15. McWhorter 2001, p. 283.
  16. a et b Yellow Wolf et McWhorter 1940, p. 71.
  17. a b et c Yellow Wolf et McWhorter 1940, p. 72.

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes

Liens externes