Serge Legrand-Vall

Serge Legrand-Vall, né en 1958 à Montauban (Tarn-et-Garonne), est un écrivain français.

Biographie

Il est le fils de Maria del Pilar Vall et d’un père originaire de Castres, qu’il n’a jamais connu. Il est confié peu après sa naissance à ses grands-parents, réfugiés espagnols installés à Ax-les-Thermes, en Ariège. En 1962, les difficultés de sa famille conduisent celle-ci à le remettre à l’Assistance publique. L’institution le place pendant deux ans chez une nourrice à Gourbit, village de la montagne ariégeoise, période qui le marque profondément. En 1964, il est adopté, part pour la Normandie et change de patronyme. Il retrouvera sa famille espagnole en 1986.

Attiré par des études artistiques, iI entre à l'École supérieure des arts appliqués Duperré, à Paris, dont il est diplômé en 1979. Il découvre l’ethnologie et suit des cours à l’université de Paris VII sur l’Amérique pré-colombienne. En parallèle d'une carrière de créatif pour la publicité commencée à Toulouse, il s'initie à l'écriture scénaristique en 1986 avec Alem Surre-Garcia aux Ateliers Cinématographiques Sirventès. Après Paris, il se fixe en 1995 à Bordeaux.

En publicité, il a écrit notamment des spots radio pour Cultura, interprétés par Fabrice Luchini, de 2004 à 2012.

Œuvres

Il publie en 2005 Toulouse-Bordeaux, l’un dans l’autre, essai sur les liens de deux villes perçues comme rivales. Il bénéficie pour ce premier ouvrage du parrainage du journaliste et écrivain Pierre Veilletet. En 2011, paraît Les îles du Santal, roman de la rencontre amoureuse réparatrice d’un jeune marin et d’une indigène des îles Marquises, au début du XIXe siècle. Suite à cette parution, il obtient une résidence d’écriture soutenue par la région Aquitaine, dans l’ïle de Nuku Hiva aux Marquises, où il séjourne en décembre 2011. En 2013, il convoque la mémoire occultée des réfugiés espagnols dans La rive sombre de l’Èbre, quête d'un père disparu dans l’Espagne franquiste des années 60.

Bibliographie

  • Toulouse Bordeaux, l’un dans l’autre, Loubatières, 2005
  • Les îles du santal, Elytis, 2011
  • La rive sombre de l’Èbre, Elytis, 2013

Sources